Mirage

ombre dans l'eau1

Si tu tendais la main, tu l’ouvrirais

tendrement

comme parfois se touchent les pensées

ce sourire au fond du temps

tu pourrais caresser

la petite vague déjà passée

Cœur, dépêche-toi de te changer

en papillon

dans d’autres mondes

avant que la nuit n’avale ta larve.

(Poème du recueil « IL ES TEMPS »)

Publié par

Dostena

Poète, artiste, anthropologue...

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s